Inovia Blog

L’actualité des technologies innovantes

Google Wave : la révolution n’est peut être pas celle que l’on croit

Par Kadda SAHNINE

Publié le | 5 juin 2009 |

Logo WaveLa récente conférence Google I/O a été marquée par la disponibilité prochaine de Google Wave, une étonnante plateforme de communication et de collaboration en temps réel, fédérant et combinant tous les outils de communication actuellement en usage : courriel, messagerie instantanée, réseaux sociaux, blog, micro-blogging, wiki, etc. Un hub de communication universel et temps-réel en somme.
L’enthousiasme suscité par la présentation des frères Rasmussen est tel qu’il a fait dire à Francis Pisani, journaliste et chroniqueur du blog Transnets, que Google Wave pourrait être une révolution dans le monde de la communication.

C’est dans un registre plus technique que nous souhaiterions aborder ce sujet car il nous semble que Google Wave annonce une importante rupture technologique dans le développement des applications web. Plus que toute autre application, Google Wave met bien en exergue tout le potentiel du HTML 5, élément constitutif du système.

Du langage orienté document au langage orienté interface

WHATWGIl n’est pas inutile de rappeler que c’est en 2004 qu’a été créé le groupe de travail WHATWG, sous l’impulsion de la fondation Mozilla, en réaction aux contributions trop académiques du consortium W3C. C’est en repartant des besoins du terrain, ceux des développeurs et designers web, que le groupe a établi des axes d’amélioration du langage HTML sous un angle résolument pragmatique et dans la perspective du développement d’applications web. Ces propositions ont été reprises et adoptées en 2007 par le W3C pour former la spécification HTML 5, dont la finalité n’est plus seulement de décrire la sémantique d’un document (vision W3C) mais aussi celle des interfaces utilisateur des applications en ligne (vision WHATWG). La spécification XHTML 2 fait quant à elle l’objet d’un développement séparé.

En quoi HTML 5 est il innovant ?

Il serait bien présomptueux de résumer en quelques lignes la valeur ajoutée du langage car ses apports sont proprement immenses. Parce qu’il incarne parfaitement l’ambition de faire du navigateur la plateforme d’exécution universelle des applications web, HTML 5 permet d’envisager le monde du développement web selon deux perspectives :

  • une simplification significative du développement web
  • l’émergence d’une nouvelle génération d’applications web

Vers une simplification du code

La généralisation des techniques AJAX, stimulées par l’utilisation de librairies Javascript, ont permis des progrès considérables dans l’ergonomie des interfaces web. Or, parce qu’il est fondamentalement un langage de description de documents, il a fallu des contorsions de damné ou une ingéniosité de virtuose pour faire du HTML un format de description d’interfaces. A terme, HTML 5 simplifiera l’écriture du code car il améliore considérablement les contrôles existants et introduit de nouvelles balises dont voici un très bref aperçu :

  • support de l’attribut pattern de la balise input, permettant de définir un masque de saisie par expression régulière interposée. Plus généralement, la spécification décrit une API de contraintes de validation d’un formulaire.
  • support de l’attribut type=range de la balise input, correspondant à un contrôle de type slider
  • ajout des balises menu et command utilisées pour la construction d’un menu ou d’une barre d’outils
  • ajout de la balise progress implémentant une barre de progression
  • ajout de l’élément interactif datagrid, structure de donnée représentant un tableau ou un arbre et pouvant réagir à tout type d’évènements
  • support de l’attribut editableContent rendant éditables les balises de type conteneur.

Vers une nouvelle génération d’applications web

La prochaine version Firefox 3.5, supportant en partie HTML 5, préfigurera assurément le nouveau visage des applications web.

  • Le plus grand support multimédia (balises video et audio) permettra certes de s’affranchir de plugins (lecteur Flash), mais c’est surtout la fourniture d’une API permettant de scripter le contenu multimédia qui est vecteur d’innovation, la construction de systèmes de réalité augmentée en fournit une perspective tangible.
  • HTML 5 introduit une caractéristique très intéressante du langage, celle des attributs personnalisés (custom data attribute), normalisant l’ajout d’attributs propriétaires pour toute balise, d’où la possibilité d’implémenter des techniques aussi diverses que le data binding ou des solutions de mise en oeuvre d’un web sémantique.
  • Le support de la balise canvas (gestion du rendu dynamique d’images) ouvre le champ à un nouveau paradigme de développement de clients riches, en concurrence frontale avec les technologies Flex et Silverlight. Le projet Bespin, un éditeur de code en ligne, est à ce titre tout à fait exemplaire.
  • Le support d’un cache permettra le développements d’applications opérantes en mode déconnecté.
  • Le support des WebSockets couplés aux Server-Sent Events permet de capturer et de traiter des évènements émis par le serveur, ouvrant ainsi la voie au développement d’applications web temps-réel.
  • L’implémentation des Web Workers rend possible l’exécution de traitements lourds au sein du navigateur sans dégrader sa réactivité.
  • Enfin, le support natif d’une API de géolocalisation rend le navigateur géolocalisable en particulier pour les dispositifs mobiles tels les netbooks, appelés à se généraliser.

Vous avez dit révolution ?

Une révolution peut en cacher une autre. Pensé pour être le successeur du courriel, Google Wave sera peut être, comme le sous-entend Francis Pisani, une révolution dans la communication.
Nous pensons à une autre révolution, technologique, car comme toutes les révolutions, celle-ci est susceptible de bouleverser les ordres établis.
Si les spécifications HTML 5 sont appelées à se généraliser, sous l’impulsion de la fondation Mozilla et de la firme de Mountain View, de nouveaux paradigmes de développement d’applications web émergeront. Ils seront à n’en pas douter susceptibles de remettre en cause les frameworks RIA actuellement en concurrence, en particulier ceux promus par des éditeurs, et définiront un nouvel horizon au Web de demain.

Abonnez vous !
  • RSS
  • Yahoo
  • Netvibes

Suivez l'auteur sur Twitter !
  • Suivre sur Twitter

A propos de l'auteur

Kadda SAHNINE
Architecte technique Java EE
#JavaEE #Linux #vim addict #OpenSoftware #OpenHardware
Voir le profil de Kadda Sahnine sur LinkedIn

Flux RSS

Rechercher

Administration