Inovia Blog

L’actualité des technologies innovantes

Système de découverte de services par DNS : Docker et Consul - 2/2

Par Kadda SAHNINE

Publié le | 8 avril 2015 |

Consul - Docker


Dans mon article précédent, dont la lecture est un préalable, j’avais décrit les principes de la découverte de services par DNS comme technique de communication entre conteneurs Docker et ce, indépendamment de leur localisation physique sur un serveur hôte.
Lors de sa mise en oeuvre pratique avec un registre Consul, nous avions vu en particulier que l’enregistrement manuel des services via l’API Agent pouvait être fastidieuse.

Dans ce second volet de la série, nous mettrons l’accent sur une technique d’enregistrement à chaud de services dockerisés grâce à Registrator, développé par Jeff Lindsay et disponible sous la fome d’une image Docker.

Etude de cas

Le schéma ci-dessous décrit l’architecture d’un cluster constitué de 3 noeuds hébergeant chacun un agent Consul et un hôte Docker.
Sur chacun des hôtes Docker sont déployés :

  • un conteneur Registrator
  • un conteneur hébergeant un web service HTTP (respectivement svc1, svc2 et svc3)

Consul / Registrator


Pour accompagner la lecture de cet article, le cluster décrit ci-dessus est provisionnable localement via une configuration Vagrant que je mets à disposition sur Github, et dont la mise en oeuvre est des plus simples :

git clone https://github.com/ksahnine/vagrant-config.git
cd vagrant-config/consul-cluster-registrator
vagrant up

Repartez de cette configuration si vous souhaitez reproduire les exemples de l’article.

Note : Le temps de construction et de démarrage du cluster en partant de zéro est long. Compter plusieurs (longues) minutes.

Fonctionnement

Lors de l’initialisation du cluster, chaque noeud démarre :

  • un agent Consul (en mode serveur sur node1) : l’API HTTP Agent est alors accessible sur le port 8500 de chaque agent
  • un conteneur Registrator :
    • à l’écoute des évènements Docker start, die, stop et kill des conteneurs co-localisés
    • connecté à l’agent Consul de l’hôte Docker sur lequel il est déployé

    Ainsi, le démarrage du conteneur Registrator sur node1 (adresse IP 172.20.20.10) s’effectue comme suit :

    docker run -d -v /var/run/docker.sock:/tmp/docker.sock -h node1 gliderlabs/registrator consul://172.20.20.10:8500

A ce stade, Registrator est prêt à intercepter les évènements de tout conteneur susceptible d’être créé ou détruit, à l’issue de quoi il met à jour en conséquence le registre Consul.

Note : le fonctionnement d’un cluster Consul est décrit dans la première partie de cet article.

Un cas pratique d’enregistrement de service à chaud

Le cluster étant opérationnel, commençons par déployer le service svc4 sur le serveur node3 :

vagrant ssh node3
vagrant@node3:~$ docker run -td -e "SERVICE_NAME=svc4" -p 8084:8080 --name svc4 ksahnine/dummy-http svc4

On notera que :

  • la variable d’environnement SERVICE_NAME=svc4 permet d’attribuer explicitement le nom du service dans le registre. Dans notre exemple, le service dockerisé sera accessible via le FQDN svc4.service.consul
  • Registrator enregistre le service à l’interception de l’évènement start via l’API /v1/agent/service/register
  • Registrator désenregistre le service à l’interception des évènements stop, kill et die, via l’API /v1/agent/service/deregister

En interrogeant Consul via l’API DNS, on constate que le nouveau service est correctement enregistré et déployé sur le noeud 3 :

vagrant@node2:~$ dig @172.20.20.10 svc4.service.consul SRV

;; QUESTION SECTION:
;svc4.service.consul.		IN	SRV

;; ANSWER SECTION:
svc4.service.consul.	0	IN	SRV	1 1 8084 node3.node.dc1.consul.

;; ADDITIONAL SECTION:
node3.node.dc1.consul.	0	IN	A	172.20.20.30

Enfin, appelons ce service depuis un conteneur Docker issu de l’image tutum/curl déployé sur le serveur node2 :

vagrant ssh node2
vagrant@node2:~$ docker run -ti --dns 172.20.20.10 --dns-search service.consul tutum/curl
root@afc268967ce9:/# curl http://svc4:8084/
Hi! I'm [svc4] service and my Docker container's IP is [172.17.0.4]

Arrêtons le conteneur svc4 :

vagrant ssh node3
vagrant@node3:~$ docker kill svc4

On constate que le service svc4.service.consul a été désenregistré à chaud :

vagrant@node3:~$ dig +short @172.20.20.10 svc4.service.consul
vagrant@node3:~$

Voilà. Le registre Consul est mis à jour dynamiquement et reflète parfaitement le plan de déploiement des services dockerisés, ce qui est éminemment utile dans une architecture de microservices.

Abonnez vous !
  • RSS
  • Yahoo
  • Netvibes

Suivez l'auteur sur Twitter !
  • Suivre sur Twitter

A propos de l'auteur

Kadda SAHNINE
Architecte technique Java EE
#JavaEE #Linux #vim addict #OpenSoftware #OpenHardware
Voir le profil de Kadda Sahnine sur LinkedIn

Flux RSS

Rechercher

Administration